Chateau d'Orléans

Siège des institutions du Duché Orléanais
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Duché][Historique][Octroyé] Romorantin

Aller en bas 
AuteurMessage
Baptistin
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 1198
Date d'inscription : 25/10/2007

Caractéristiques
Humeur:
100/100  (100/100)

MessageSujet: [Duché][Historique][Octroyé] Romorantin   Mar 19 Fév - 5:50



Héraldisme
Fief Ducal
Description du Blason : de sable aux deux clefs d'argent passées en sautoir .
Ancien nom :
Devise : -
Actuel Seigneur : Mike d'Andeol
Ancien Seigneur : Corouine de Tulle Ora
Nom des habitants : Romorantinais, Romorantinaises

Seigneuries historiques :




Seigneuries RR octroyées (de Romuald de Vaisneau) :

  • Saint Roch
  • Saint Marc
  • Monthault
  • Favignolles
  • Loreux


Généralités historiques

  • La première trace écrite de Romorantin n'apparaît qu'à la fin du XIIème siècle. Possession des Comtes de Blois, la ville obtient une charte de franchise en 1196. Des fortifications s'élèvent sur la rive droite. La " Grosse Tour " (château fort de la ville) subira l'assaut des anglais en 1356. A la fin du XVème siècle, sous la protection des Comtes d'Angoulême, et plus précisément de Jean d'Angoulême (grand-père de François 1er), la ville s'agrandit. Le pont est déplacé en amont et de nouvelles murailles protègent la ville au nord et Jean d'Angoulême attaché à la ville décide la construction d'un nouveau château à l'ouest sur les rives de la Sauldre.
  • Le roi a des projets grandioses pour Romorantin. L'inconfort de la demeure familiale, l'insuffisance de ses logements pour une cour brillante, le goût du faste de François 1er, l'amènent à souhaiter en ce lieu qu'il aime, un château aux mesures du roi qu'il est devenu. Il demande à Léonard de Vinci dont le génie le fascine et qui vit alors au Clos Lucé à Amboise de concevoir une ville nouvelle et une résidence royale sur les bords de la Sauldre. Après une étude des lieux, Léonard de Vinci dessine les plans d'un gigantesque palais à cheval sur les deux rives de la Sauldre, à l'ouest du château des Comtes d'Angoulême. Il conçoit aussi un grand programme de travaux hydrauliques.
    Malheureusement, ce projet ne sera pas réalisé à la mort de Léonard de Vinci. Le roi se tourne alors vers Chambord.
  • La fin du XVIème siècle sera assombrie par les guerres de religion et suite à une épidémie de peste, les successeurs de François 1er délaisseront le château, partiellement détruit et largement défiguré.
  • Au cours de l'année 1499, Louise de Savoie, veuve de Charles d'Angoulême accueillera dans son château Louis XII et Anne de Bretagne fuyant la peste à Blois. Pendant ce séjour, le 13 octobre, la reine mettra au monde une fille prénommée Claude, qui épousera François d'Angoulême, le futur roi François 1er. Il semble que le couple royal, parmi toutes les résidences qui s'offraient à son choix, ait eu une prédilection pour Romorantin, ville commune à chacun des époux, à des titres différents. Dans un édit de 1515, le roi rappelle que c'est à cet endroit que " sa bien aimée compagne la reine a pris sa nativité, génération et nourriture… ".
  • Origine du nom
    La forme 12ème "Rivus Morantini" semble elle-même une altération, forme française "Remorantin". C'est un gué celtique, "ritos" plus "morantin", dérivé d'un toponyme gallo-romain : marécageux.
  • Par l'Edit de Romorantin, 1560, François II accorda plus de droits aux huguenots et empêcha les Guise d'établir l'Inquisition en France.

Vestiges préhistoriques et antiques




Architecture civile

  • Demeure construite en 1448 par Jean de Valois, il ne subsiste aujourd'hui que le donjon de la tour sud-est face à la rivière Sauldre ainsi que la " Tour de Prison ", au nord-est. Cette partie, la plus ancienne de l'édifice, est intégrée dans l'enceinte de la ville aux XIIème et XIIIème siècles.
  • Ancien hôtel Saint-Pol** de brique et de pierre 16ème (MH), au Carroir-Doré. L'hôtel Saint Pol est l'une des rares constructions de la Sologne en brique et pierre à décor losangé de briques émaillées vertes. Le jour de l'Épiphanie et de la fête des rois, le 6 janvier 1521, François 1er décida de simuler l'attaque de l'hôtel Saint-Pol où régnait un roi de la fève. Les habitants de l'hôtel se défendaient avec des munitions de fortunes (pommes, oeufs...) lorsque un habitant excédé jeta par le fenêtre un tison enflammé qui termina sa course sur la tête de François 1er. Pour masquer sa blessure, le roi se laissa pousser la barbe. Tous les courtisans l'imitèrent.
  • La tour Jacquemart. Tour d'enceinte du XIIe siècle, la tour Jacquemart est le plus vieux bâtiment de la ville. Au Moyen Age, la grande arche s'ouvre sur le pont et garde l'entrée sud de la ville. A partir de 1450, le pont est déplacé en amont et la tour est transformée en moulin. La roue du moulin à grains cesse de tourner vers 1910. Elle abrite aujourd'hui les expositions temporaires orientées vers la mise en valeur du patrimoine Solognot.
  • Le moulin du Chapître. Il était à l'origine formé de deux moulins séparés par un bief où tournaient trois roues. La minoterie a fonctionné jusque dans les années 1970. Le moulin du Chapitre constitue le coeur du musée de Sologne. Après de multiples transformations et agrandissements, ils sont réunis en un seul bâtiment.
  • Le moulin de la Ville. Ancien moulin à grains, il appartient au domaine royal jusqu'en 1540. Le dernier propriétaire, la famille Normant le cède à la ville, avec la tour Jacquemart en 1971. Construit à l'origine en colombages, le bâtiment actuel date de la moitié du XIXe siècle.
    Il est consacré à l'économie et à l'histoire de Romorantin, cité où Léonard de Vinci voulait créer une ville idéale.


Architecture sacrée

  • Eglise Saint-Etienne de Romorantin 12ème, 16ème, 17ème, remaniée 19ème : nef de 3 travées 13ème à collatéraux 15ème, transept 12ème, choeur* (MH) de style gothique angevin fin 12ème/début 13ème, à bas-côtés, déambulatoire et chapelles rayonnantes 17ème, clocher roman* (MH) à 2 étages de fenêtres géminées, surmonté d'un beffroi 17ème, des chapelles 19ème enveloppent les travées droites du choeur et celle du clocher ; buffet d'orgue 1603.


Liens divers, Photos


Sources


Nota Bene : * : Notoire - ** : Exceptionnel - IMH : Inscrit Monument Historique - MH : Monument Historique - SI : Site Inscrit - SC : Site Classé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhan
Baron
Baron
avatar

Nombre de messages : 2919
Localisation : Patay
Date d'inscription : 18/04/2006

Caractéristiques
Humeur:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: [Duché][Historique][Octroyé] Romorantin   Lun 11 Mai - 2:03

Citation :
Pourquoi cette désignation du nom d'un comte de Blois sur une monnaie de Romorantin, tandis qu'avant l'avènement de la maison de Châtillon toutes les monnaies blésoises sont anonymes? Notre légende doit-elle être lue : Thibaut, comte de Romorantin ? ou Thibaut comte, monnaie de Romorantin? Il est difficile de répondre à ces questions, mais la dernière traduction de la légende est la plus naturelle. On ne voit nulle part que les comtes de Blois aient, dans leurs chartes, ajouté à leur titre celui de comte de Romorantin. Il paraît cependant, par un manuscrit contenant le relevé des domaines du comté de Blois, au moment de sa réunion à la couronne, que Romorantin avait le titre de comté; il avait été compris ainsi dans la vente faite, en 1391, par Gui II à Louis d'Orléans, de toutes ses possessions blésoises et dunoises. Romorantin a eu, dans les temps modernes, plusieurs comtes et comtesses comme propriétaires ou apanagistes ; entre autres François Ier, avant d'être roi, et Louise de Savoie, sa mère.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Duché][Historique][Octroyé] Romorantin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Duché] Château-la-Vallière / Castel-en-Anjou
» Duché de Clérieux
» don de samarel au duché du lyonnais dauphiné
» [Duché] Cholet [OCTROYABLE]
» Le 28mm historique !! maintenant c'est du plastique !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chateau d'Orléans :: Le Château :: Fiefs de l'Orléanais-
Sauter vers: