Chateau d'Orléans

Siège des institutions du Duché Orléanais
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Baronnie][Historique][Octroyé] Yevre le chatel

Aller en bas 
AuteurMessage
lancelote
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 1481
Localisation : Blois
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: [Baronnie][Historique][Octroyé] Yevre le chatel   Lun 19 Nov - 22:33



Héraldisme
Fief Baronnal
Description du Blason :d'azur aux trois fleurs de lys d'argent surmontés d'un lambel de trois pendants d'argent .
Ancien nom : Yèvre-le-Chastel - Yèvre-le-Patriote
Devise : -
Actuel Seigneur : Fur
Ancien Seigneur : -
Nom des habitants :
Seigneuries historiques :

  • Les baronnies et terres de Courcy appartenaient, en 1407, à Nicolas de Preuilly et relevaient féodalement de la châtellenie d'Yèvre-le-Châtel, réunies au duché d'Orléans - D'après un acte du 4 septembre 1564, à cette date, le baron de Courcy était le "très haut, très puissant et très illustre prince Louis de Bourbon, prince de Condé, duc d'Enguyen" - En 1577, la baronnie passa au prince Henri de
Seigneuries RR octroyées :




Généralités historiques

  • Situé sur un éperon rocheux dominant la Rimarde, à la frontière des territoires des Carnutes et des Senons, Yèvre a longtemps été une place forte que les Romains occupèrent - Puis en 855, Charles le Chauve la donna à l'abbaye de Fleury de Saint-Benoît-sur-Loire - En 1112, Louis VI le Gros en fait une châtellenie royale, source de conflit pendant près de cent ans entre les moines de Saint-Benoît et le pouvoir royale - D'où, l'apparition de deux églises : Saint-Gault, XIIème siècle, dans la basse-cour de la forteresse ; Saint-Lubin, XIIème et XIIIème siècles, en limite du village.
  • "Le château d'Yvre-le-Châtel, est très ancien - Avec le prieuré et l'église de Saint-Gault, il était enclos dans une enceinte carrée formant donjon et flanquée de quatre tours d'angle - Cette enceinte enveloppait, en outre, une tour centrale qui a été rasée".
  • "Une seconde enceinte fut construite plus tard - Entourée de fossés profonds pleins d'eau et flanquée de tourelles, on y avait accès par deux portes fortifiées, précédées de herses et de pont-levis - Sur l'emplacement de ces fortifications, on a élevé quelques maisons - On y voit les ruines de l'ancien oratoire de Saint-Lubin, fondée en 1186 - Dans le cimetière, il existe encore des ruines du prieuré et de l'église paroissiale de Saint-Lubin".
  • "Le premier seigneur de Yèvre-le-Châtel fut Foulques, vicomte du Gâtinais - En 1120, il céda sa terre au roi Louis VI le Gros - Elle revint à André de Bourgogne, dauphin du Viennois, dont la fille la porta en dot, en 1204, au connétable de France, Amory de Montfort, qui la transmit à ses descendants sur lesquels elle fut confisquée par la couronne de France - C'est ainsi que Louis X le Hutin put en disposer en faveur de la reine Clémence de Hongrie, à qui il constitua, en ces parages, un revenu annuel en terres de 25,000 livres - Quand Louis X mourut, Philippe V le Long confirma la donation d'Yvre-le-Châtel à la condition que Clémence présenterait annuellement, à la cathédrale de Sainte-Croix d'Orléans, la veille de la fête de cette église, une "gouttière" de cire de 213 livres et demi - Cette "gouttière" fut remplacée, en 1440, par une indemnité en argent pour solde".
  • "A la mort de Clémence de Hongrie, en 1328, la seigneurie d'Yvre-le-Châtel fut réunie à la couronne, puis cédée, en 1383, au Bègue de Vilaine - Après le Bègue de Vilaine, cette terre fut transformée en apanage pour les ducs d'Orléans".
  • "Les capitaines Philippe de Florigny et Nicole de Givesme commandèrent le château fort au temps de Jeanne d'Arc".
  • "La chapelle de Saint-Lubin, construite au XIIème siècle, est en ruines - Sans voûtes, ni clocher, les épines et les ronces poussent maintenant sur l'emplacement de l'ancien sanctuaire - Les archivoltes du portail et leurs colonnettes sont bien conservées - Les fenêtres gardent leur dessin ogival - Le triplet de l'abside est encore bien conservé - L'emplacement de cette église est devenu le cimetière d'aujourd'hui".
  • "Les ruines du château, bâti par Amaury de Montfort, sont également marquées par des broussailles et des décombres de toutes sortes - Les quatre tours d'angle, toutes rondes, ont dix mètres de diamètre ; les murs d'enceinte, hauts de 15 mètres, ont trois mètres d'épaisseur - Dans les tours, on aperçoit la vieille disposition des salles, les voûtes à nervures, l'escalier pratiqué dans le mur et aboutissant au chemin de ronde, des restes de fûts et de colonnes ; des murs amputés laissent supposer qu'un étage s'est écroulé ; une cheminée délabrée décèle la salle seigneuriale - Sous les ruines auxquelles on parvient par des portes surélevées, il existe des souterrains très vastes recelant des ossements, des armes, et des médailles de tous les âges historiques, antérieurs au XVIIème siècle".
  • "Au hameau de Souville, qui était le siège d'une commune sous Louis XVIII, on voit les ruines d'une église délolie, en 1822, et d'une maladrerie annexée à l'Hôtel-Dieu de Beaumont, en 1696, sur l'ordre de Louise-Madeleine de Harley, veuve de Louis de Montmorency-Luxembourg".
  • Ancienne maison de Gabrielle d'Estrées, château de Coeuvres, Picardie, 1573 - Paris 1599, maîtresse d'Henri IV, elle lui laissa trois enfants dont César, duc de Vendôme - La maison fut occupée pendant plusieurs siècles par sa famille.
  • La forteresse de Yèvre-le-Châtel, Joyau de l'architecture médiévale, la forteresse prend son aspect actuel sous Philippe Auguste - On y découvre tout l'art militaire du XIIIème siècle : murs épais, tours, châtelet à herse, poterne, chemin de ronde, remparts.
  • Les ruines imposantes de cette puissante forteresse constituent une des curiosités les plus remarquables des environs de Pithiviers - Situées sur un promontoire dominant la vallée de la Rimarde, elles abritent le pittoresque village qui, lui même, ne manque pas de charme - Mais ce château fort, abandonné, a présenté pendant des siècles l'un des plus importants bastions du pouvoir royal en Orléanais -
  • Le premier seigneur du castel fut, vers l'an 1000, Arnoul, neveu de l'évêque d'Orléans qui fit édifier un premier château fort - Un peu plus tard, on trouve Foulques, vers 1080, vicomte du Gâtinais - En 1120, il céda sa terre à Louis VI le Gros, né en 1081, roi en 1108, mort en 1137 - Puis le château échut à André de Bourgogne, dont la fille le porta en dot en 1204, à Amory de Montfort, connétable de France, qui le reconstruisit sous sa forme actuelle et le transmit à ses descendants - Confisquée au profit de la couronne, cette terre fut ensuite transformée en apanage pour les ducs d'Orléans - La forteresse joua un rôle pendant la guerre de Cent Ans et parmi ses capitaines on doit citer Bouchard de Mornay qui périt glorieusement à Azincourt le 25 octobre 1415, puis François de Grignaux qui fut remplacé par un moine chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem : Nicolas de Giresme, qui harcela sans arrêt les Anglais.
  • Cette forteresse, a pour plan, un losange d'une trentaine de mètres de côté, cantonné de tours aux quatre angles - Les tours rondes ont une dizaine de mètres de diamètre, les courtines ont trois mètres d'épaisseur et sont hautes de quinze mètres environ - Les salles intérieures des tours sont hexagonales, couvertes de voûtes ogivales et percées de hautes meurtrières - Au niveau des courtines, elles sont traversées par un passage établissant la continuité du chemin de ronde - Les murs d'enceinte sont munis, dans leur maçonnerie, de grands arcs de décharge allant d'une tour à l'autre, destinés à annuler toute tentative de sape - L'entrée, haut placée, était précédée par un pont-levis qui s'abattait sur une pile de maçonnerie - L'entrée était pourvue d'une herse, d'un assommoir et d'une seconde porte - Le logis du château n'était plus un donjon, mais une vaste maison adossée à la courtine ouest - La grande salle du rez-de-chaussée était partagée en deux par des arcades portées par des colonnes ornées de chapiteaux - On voit encore les restes des vastes cheminées - Les vestiges d'une seconde enceinte se trouvent à la porte défendu par deux tours trapues qui complètent cet extraordinaire ensemble.
  • Un jour d'août 1834, en compagnie de Juliette Drouet, Victor Hugo apprécia particulièrement la beauté de ce lieu - Aujourd'hui encore, on est sous le charme du village et de ses ruelles richement fleuries.


Vestiges préhistoriques et antiques




Architecture civile

  • Château fort (voir histoire ci-dessus) : actuellement en ruines mais ouvert à la visite, il s'agit d'un ensemble castral militaire, dont le donjon forme un quadrilatère flanqué d'une tour ronde à chaque angle et entouré d'un fossé sec. L'entrée dans la basse-cour est protégée par un chatelet d'entrée, cantonné de 2 tours, muni d'une herse, et d'une porte a double vantaux . Il existait par ailleurs deux poternes avec herse et portes a vantaux au sud et a l'est de l'enceinte. L'entrée dans le château lui même se fait en gravissant un escalier du XVI qui mène a la cour haute du donjon. Lors de l'usage militaire, l'accès se faisait par deux vantaux de bois s'abbatant sur une pile, au sud et à l'est de l'edifice, reliés au donjon par une echelle mobile


Architecture sacrée

  • L'eglise SAINT LUBIN D'Yevre le Chatel a été terminée au début du XIII eme siècle et consacrée au culte jusqu'aux guerres de religions. Période à laquelle elle fut saccagée et pillée. Par deux fois elle a failli être détruite, au XVII siècle et au XIX siècle. Sa "non finition" tient d'une mauvaise information historique datant du debut du XX eme siècle, cela est une grossière erreur. Au XIX siècle, la paroisse de Saint Martin de Souville, fut rattachée à Yevre le Chatel,(vestiges) L'église en meilleur état fut choisie pour le culte, ce fut Saint Gault de Yevrele Chatel


Liens divers, Photos


Sources


Nota Bene : * : Notoire - ** : Exceptionnel - IMH : Inscrit Monument Historique - MH : Monument Historique - SI : Site Inscrit - SC : Site Classé

_________________


Dernière édition par lancelote le Mer 7 Mai - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://castel-de-castelnau.bb-fr.com/index.forum
Baptistin
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 1198
Date d'inscription : 25/10/2007

Caractéristiques
Humeur:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Baronnie][Historique][Octroyé] Yevre le chatel   Sam 22 Mar - 5:32

Citation :
Par la présente, Nous LLyr di Maggio et d'Astralgan, Maréchal d'Armes de France, Premier Maistre d'Hostel de leurs Majesté le Roy Levan le IIIe de Normandie et la Reyne Catherine-Victoire, Marquise de Valois, Héraut de Touraine Par le blancseing octroyé durant son absence par le Roy d'Armes de France en personne, après consultation du collège héraldique, validons et contresignons la demande d'anoblissement concernant soumis par la Duchesse d’Orléans Lancelote..


  • Messire Fur de Cheroy, est élevé au rang de Baron de Yevres le chatel .
    Il portera «d'azur aux trois fleurs de lys d'argent surmontés d'un lambel de trois pendants d'argent» .



Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques.

Faict le XXIe jour du Mois de Mars 1456 sous le règne de nostre souverrain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baptistin
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 1198
Date d'inscription : 25/10/2007

Caractéristiques
Humeur:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Baronnie][Historique][Octroyé] Yevre le chatel   Sam 29 Nov - 3:42

Limiers


Héraldisme
Fief seigneurial vassal de Yèvre le Chastel
Description du Blason : .
Ancien nom :
Devise : -
Actuel Seigneur :
Ancien Seigneur : -
Nom des habitants :
Seigneuries historiques :
  • aucun

Seigneuries RR octroyées :
  • aucun


Généralités historiques


Vestiges préhistoriques et antiques


Architecture civile


Architecture sacrée


Liens divers, Photos


Sources


Nota Bene : * : Notoire - ** : Exceptionnel - IMH : Inscrit Monument Historique - MH : Monument Historique - SI : Site Inscrit - SC : Site Classé

_________________

Duc de Romorantin et de Vexin, Baron de Sully-sur-Loire et de Ferrières, Seigneur de Sigloy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Baronnie][Historique][Octroyé] Yevre le chatel   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Baronnie][Historique][Octroyé] Yevre le chatel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Baronnie] Beaucouzé
» PROJET Warhammer historique : GUERRE de 100 ans
» Baronnie de Montauban d'Ouvèze
» [Baronnie] Segré
» Duché de Clérieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chateau d'Orléans :: Le Château :: Fiefs de l'Orléanais-
Sauter vers: