Chateau d'Orléans

Siège des institutions du Duché Orléanais
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Traités frontaliers

Aller en bas 
AuteurMessage
Rhan
Baron
Baron
avatar

Nombre de messages : 2919
Localisation : Patay
Date d'inscription : 18/04/2006

Caractéristiques
Humeur:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Traités frontaliers   Mer 6 Jan - 22:04

Citation :
Traité frontalier Orléanais - Touraine


Par Ordre du collège royal héraldique de France et après moult débats passionnés, apposant nos Sceaux héraldiques et relu, ratifié et certifié par celui de la Duchesse d’Orléans et de la Duchesse de Touraine, ce document entend instituer et garantir les frontières enterrinées par le travail et la recherche par la Hérauderie de France entre l'Orléanais et la Touraine.

Ce Traité frontalier Orléanais - Touraine fixe une bonne fois pour toute les frontières communes de l'Orléanais et la Touraine.

Ces frontières sont fixées une fois pour toute et sont inaliénables de par les Lois Héraldiques et sous couverts d’icelles.

En voici la description physique :
De La Limite Nord (Dunois-Vendomois) à la jonction la jonction Blésois/Dunois - Vendomois
  • Du fief du Gault-Perche en Vendomois-Touraine, fief limitrophe des frontières Touraine/Alençon/Maine/Orléanais commence la frontière Touraine-Orléanais dans sa partie Vendomois-Dunois.
  • Le tracé prend une direction Sud-Est-Est laissant Courtalain, Arrou et Saint Pellerin en Orléanais, Le Poislay et Droué en Touraine
  • Puis prennant une direction Sud-Est, le tracé laisse à l'Est Langey (Orléanais), Boisgasson (Orléanais), et à l'Ouest Ruan sur Egvonne (Touraine), Fontaine Raoul (Touraine) et Villebout (Touraine)
  • à la hauteur de Cloyes (Orléanais) la frontière reprends un traces Sud-Est-Est, laissant Saint Jean Froidmentel (Touraine) ainsi que Brevainville (Touraine) au Sud
  • Entre Brévainville (Touraine) et Ouzouer le Doyen (Orléanais) la tracé prend une direction Sud-Ouest, passant entre Morée (Touraine) et Moisy (Orléanais) au lieu dit la Ritiere (Orléanais)
  • Continuant Sud-Ouest le tracés laisse à l'Orléanais les fiefs d'Ecoman, Viévy-le-Rayé et le lieu dit dict de la Bosse. Il laisse à la Touraine Fréteval et le Lieux dict Rocheux.
  • Ces Lieux dicts marquent la frontieres Vendomois/Blésois/dunois


De la jonction Blésois/Dunois - Vendomois à la Loire
  • Entre les deux sus nommés lieux dict, la frontiere prends plein Sud jusqu'au fief d'Epais (Touraine), laissant à l'Orléanais Beauvilliers, Sigogne et Oucques et à la Touraine le lieu dict de la Houghaise et la Chapelle Enchérie.
  • Continuant sur sa lancée les fiefs de Villeneuve Frouville, Boisseau, Sermaise et Conan sont à l'Orléanais ; ceux de Sainte Gemmes, Baigneaux et Rhodon à la Touraine.
  • A Conan (Orléanais) la Frontiere prend plein Ouest et laisse au Sud Champigny en beauce (Orléanais) et au Nord Villegrimont (Touraine)
  • A la hauteur de Villemardy (Touraine) le tracé prend une direction Sud-Ouest jusqu'à Lancôme (Orléanais)
  • Il laisse à l'Orléanais les fiefs de Villefrancoeur, le Breuil, La Chapelle vendomoise, Bourges Villeruche et Landes le Gaulois
  • Il laisse à la Touraine-Vendomoise les fiefs de Villebouzon, Villammoy, Tourailles et Pray
  • A partir de Lancôme (Orléanais) la Frontiere prends plein sud, passant à l'Est de Françay (Touraine) et à L'ouest de Herbault (Orléanais)
  • Toujours Plein sud la frontiere passe à l'est de Santenay(Touraine) et de Vauliard (Touraine), à l'Ouest de Seillac (Orléanais)
  • En passant à L'ouest de Mesland (Touraine) elle oblique vers le Sud-Est pour rejoindre la Loire laissant Onzain (Orléanais) à Est et Veuves et Rilly (Touraine) à l'Ouest.


Sud de la Loire
  • La frontiere Sud reprend entre Chaumont sur Loire (Touraine) et Candè (Orléanais) et prend plein Sud-Sud-Est
  • Elle passe entre les lieux-dicts La Pieuse (Touraine) et Le Coteau (Orléanais) afin de passer au Nord de Sambin (Touraine) et au Sud de Monthou (sur Bièvres - Orléanais), laissant Pontlevoy à la Touraine, Saint Aubin et Cormeray à l'Orléanais
  • La frontiere prend alors plein sud passant entre Thenay (Touraine) et Phages (Orléanais)
  • Toujours plein sud la Frontiere passe à l'ouest de Monthou (sur Cher - Orléanais), entre les lieux dict Les Bois Berniers (Touraine) et Assenay (Orlénais) Pour rejoindre la riviere Cher et le fief de Thesée (Orléanais) puis de longer la riviere Cher vers le sud est afin d'atteindre Mareuil (Touraine) point commun et frontalier Berry-Orléanais-Touraine


Les cartes
Frontieres Orléanais-Touraine (ancienne) -> A faire
Frontieres Orléanais-Touraine (moderne)

Ont ratifié et pour accord, par leur Sceaux, actent ce document.
Dame Isadam de Valbois, Duchesse d’Orléans


Dame Gatimasse, Duchesse de Touraine


Ont confectionné, ratifié et pour accord, par leur Sceaux, actent ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques.

Sceau du Héraut d’Orléans


Sceau du Héraut de Touraine


Faict le 6e jour du Mois d'aout 1456 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisieme de Normandie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhan
Baron
Baron
avatar

Nombre de messages : 2919
Localisation : Patay
Date d'inscription : 18/04/2006

Caractéristiques
Humeur:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Traités frontaliers   Mer 6 Jan - 22:42

Citation :

TRAITE FRONTALIER ORLEANAIS-ALENÇON



Nous, les hautes Autorités ducales d'Orléans représentant Sa Majesté pour le territoire de l’Orléans,
Nous, les hautes Autorités ducales d'Alençon représentant Sa Majesté pour le territoire de l’Alençon,


Conscients de la nécessité de garantir l'inviolabilité de nos territoires respectifs dans l'objectif de garantir des relations apaisées entre nos deux duchés au sein du Domaine Royale, et après moult débats, ratifions ce document qui entend instituer et garantir les frontières entérinées par le travail et la recherche de la Hérauderie Royale de France entre l'Orléanais au niveau des duchés de Dunois puis de Chartres et l'Alençon au niveau du comté du Perche.

Avons décidé le traité suivant :

Article 1. DESCRIPTION PHYSIQUE

La frontière commence à Soizé (Alençon) à la rencontre du Maine, de l'Alençon et de l'Orléanais. Elle suit ensuite le ruisseau de La Sonette, la rive droite étant orléanaise, la gauche alençonnaise, jusqu'au confluent avec l'Ozanne. De là elle contourne Brou (Orléanais) par le nord-ouest, laissant Mottereau en Alençon avant de repartir vers le septentrion en laissant Vieuvicq en Orléans puis vers l'occident entre Montigny-le-chartif (Alençon) et Méréglise (Orléans) pour atteindre en revenant vers l'orient le cours d'eau de la vallée du Gros Caillou au sud de Saint-Emand (Orléans) qu'elle remonte jusqu'à Nonvilliers (Alençon). Elle remonte ensuite vers le nord, suivant la limite occidentale du bois des Yys, passe entre le Chêne doré (Orléans) et Sausseux (Alençon), coupe le bois de la Gâtine et en ressort
laissant Saint-Denis-des-Puits en Orléanais et le Thieulin en Alençon jusqu'à Friaize (Alençon) où elle part vers le nord-est rejoindre l'Eure au niveau de Landelles (Orléanais). Elle descend cette rivière jusqu'à Belhomert-Guéhouville, laissant l'Orléanais sur la rive droite et l'Alençon sur la gauche à l'exception de Pontgouin laissé à l'Alençon.

La frontière part ensuite vers le levant jusque Dangers (Orléanais), laissant Digny, Favières et Verigny en Alençon avant de remonter à nouveau, tout d'abord vers l'occident pour garder Gatelles en Orléans avant de revenir vers Ecublé (Orléans) d'où elle rejoint Merville-les-bois (Orléanais). Elle remonte ensuite jusqu'à Fontaine-les-Ribouts en Orléans où se trouve la frontière commune de l'Orléanais, de l'Alençon et du comté de Dreux.


Article 2 : DU RÉGIME DES ENCLAVES

Aucune enclave ne saurait être reconnue par l'une ou l'autre des parties dans le territoire voisin. Au moment de la signature dudit traité, aucune enclave n'existait.


Article 3 : CARTE

Pour illustrer le propos et représenter visuellement le tracé de la frontière une carte a été établie.

Ne saurait être valable sur la carte établie que la représentation de la frontière entre l'Alençon et l'Orléanais, les autres frontières tracées ne l'étant qu'à titre indicatif et sans aucune assurance d'exactitude.

Les Hérauts d'Alencon et dOrléans se sont rendus sur place avec leurs gens et en intelligence avec les seigneurs et villes riveraines afin d'effectuer le bornage.

Article 4 : RATIFICATION

Ce Traité frontalier Alençon-Orléanais fixe une bonne fois pour toutes les frontières communes de l'Alençon et de l'Orléanais.
Ces frontières sont fixées une fois pour toute et sont inaliénables de par les Lois Héraldiques et sous couverts d’icelle.


Signé le 6ème jour de janvier 1458 au château d'Alençon

Petitsuisse,
vicomte de Carrouges, seigneur de La Londe En Trun,
Duc D'Alençon.



Scellé le sixième jour du mois de janvier de l'an de grâce mille quatre cent cinquante huit.
Lexhor d'Amahir, Duc d'Orléans



Contresigné comme valide et conforme aux règlements héraldiques le VI du mois de janvier MCDLVIII.


Rhân de Crocy, Vicomte d'Avize, baron de Boiscommun
Maréchal d'Armes de France
Héraut d'Orléans
Maréchal de tutelle d'Alençon en remplacement de Kirah du Breuil, pair de France et duchesse d'Estouteville qui a contribué à l'établissement dudit traité

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Traités frontaliers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traités frontaliers
» [Traité Frontalier] Limousin/Marche - Bourbonnais-Auvergne
» Orléans (D.R.) (Informations et Traités)...
» Traité du Mont Saint Michel
» [Traité Frontalier] Berry - Touraine dict Ligne Bleue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chateau d'Orléans :: Le Château :: Fiefs de l'Orléanais-
Sauter vers: